RoBoT Recorder 24

 

 

Cet ensemble d'une finition équivalente à celle des Leica est un Robot Recorder 24. L'arme fatale qui a puni les fous de volant en Allemagne dans les années 60-80. Ce boîtier permettait, grâce à un dispositif ingénieux, d'enregistrer en surimpression la date et l'heure de l'infraction sur la photo de la plaque d'immatriculation arrière du fautif. Un petit prisme à 45° se trouvait au contact du film et notait les données de l'horodateur lues à travers le puisard noir placé derrière le déclencheur.

Cet appareil (24x24 mm) ne peut être utilisé tel quel. Comme la plupart des RoBoT qui ne possèdent plus sur le capot le monstrueux remontoir des premières générations, le 24 ME est équipé d'un remontoir plat situé sous la semelle du boîtier. Il est dépourvu de viseur et de télémètre. Les objectifs du RoBoT Royal 36 sont compatibles avec ce modèle.